Nouvelles

Série de soirées-débats : Nommer des réalités complexes – 2020

 In Non classifié(e)

De la nécessité de nommer des réalités complexes et d’en comprendre les significations

Un an après la publication de notre rapport sur le racisme systémique, DAM continue de militer en faveur de l’équité culturelle dans les arts. Ce type de plaidoyer nécessite la participation de tou-te-s, mais que se passe-t-il lorsque les gens sont confrontés à une peur paralysante de ne pas employer les « bons » termes ? Comment ne pas se déresponsabiliser et rester actif et active en comprenant le vocabulaire antiraciste et les réalités complexes qu’il décrit ?

Dans cet esprit, DAM poursuit avec sa 3ème édition de Réflexion en trois temps. Cette série se concentrera sur certains concepts, approches et vocabulaires qui alimentent les discussions liées aux enjeux de la diversité ethnoculturelle et cherchera à démontrer leurs liens avec le secteur des arts et de la culture. Rejoignez-nous pour trois soirées (formule 5à7) captivantes au Théâtre aux écuries afin d’apprendre, de découvrir, de discuter et de débattre de sujets importants dans la société actuelle.

Chaque soirée participative et interactive commence par une activité brise-glace, suivie d’une discussion avec le public, alimentée par les réflexions d’un panel d’artistes et d’universitaires.

DÉBAT #1 : INTERSECTIONNALITÉ DANS LES ARTS ET LA CULTURE

Mercredi 26 février 2020 – de 17h30 à 19h30 – Théâtre Aux Écuries

Pour la première soirée de cette série de débats, nous vous proposons une réflexion sur l’intersectionnalité dans les arts et la culture.

Concept forgé en 1989 par Kimberlé Crenshaw, l’intersectionnalité permet de penser l’interaction entre différentes formes de dominations (genre, race, classe, sexualité, capacité, etc.). L’auteure souligne que « si vous vous trouvez sur la voie de multiples formes d’exclusion, vous risquez d’être touché-e par chacune d’elle ».

Comment le concept d’intersectionnalité permet-il d’explorer les rapports de pouvoir dans les représentations culturelles de même que dans le milieu des arts ? L’approche intersectionnelle peut-elle nous fournir de nouveaux outils théoriques et pratiques en faveur de l’équité, de l’accessibilité et de représentations plus justes ?

Illustration : Beatriz Carvalho

Soirée débat Alliés vs White Saviours DAM

DÉBAT #2 :
ALLIÉ·E·S VS WHITE SAVIOURS

Mercredi 1er avril 2020 – de 17h30 à 19h30 – Théâtre Aux Écuries

Pour la deuxième soirée de cette série de débats, nous vous proposons une réflexion sur les allié-e-s.

Lorsqu’il s’agit de soutenir les communautés opprimées, deux voies possibles se dessinent : être un-e allié-e qui coopère, soutient et donne de l’espace aux personnes opprimées ou être un-e sauveur-se blanc-he qui tente de leur venir en aide en se plaçant au centre du récit. La ligne entre ces deux avenues est fine.

Qu’est-ce qui constitue un-e allié-e en matière d’équité culturelle dans les arts ? Comment cette posture peut-elle éclairer nos propres comportements ? Que se passe-t-il lorsque le sentiment de supériorité se mêle aux bonnes intentions ?

Illustration : Arabelle Alidor

DÉBAT #3

Mercredi 17 juin 2020 – 17h30 – 19h30 – Théâtre Aux Écuries

Plus d’informations à venir!

Autres nouvelles

Effectuez une recherche et appuyez sur Entrer