Sophie Prégent aux commandes de l’UDA : une « nouvelle vague » pour la diversité ?

 In

Montréal, le 2 juin 2014 – Dans son interview donnée au mensuel Qui fait quoi de mai 2014, la nouvelle présidente de l’Union des Artistes (UDA), Sophie Prégent, fait mention de la question de la diversité à l’écran et au théâtre et parle plus largement de la nécessité d’inclure davantage cette diversité dans les productions – toutes les productions – en faisant en sorte de sortir des éternels clichés qu’elle évoque elle-même (un rôle de chauffeur de taxi pour un noir !). En effet, même si l’organisation des Auditions de la diversité, l’hiver passé, vise ce dessein, Sophie Prégent est consciente qu’une seule journée d’auditions ne règlera pas le problème et qu’il faut aller plus loin dans les démarches.

Diversité artistique Montréal (DAM) approuve et félicite cette prise de conscience et cet engagement de l’actrice qui, soulignons-le, a mis sur pied au sein même du syndicat une commission liée à la diversité et dont le mandat est bien de réfléchir à cette problématique récurrente. L’une des premières batailles à mener sera sans doute celle de la reconnaissance de l’expérience des acteurs issus de l’immigration pour qui il est quasi-impossible d’obtenir les 30 crédits requis pour être membre à part entière de l’UDA lorsqu’ils arrivent à 35 ou 40 ans sur le territoire, sans réseau, ni connaissance du milieu. Une validation partielle des acquis, des compétences et de l’expérience serait-elle une solution pour leur permettre l’obtention d’un certain nombre de crédits par équivalence, comme dans le système universitaire par exemple ? La porte est ouverte aux discussions et DAM se fera le plaisir d’y participer au besoin…

Diversité artistique Montréal tient à reconnaître le virage important que l’UDA est en train de prendre vis-à-vis de la question de la diversité, et tient à louer et encourager davantage l’Union pour ce pas en avant considérable dont la symbolique est porteuse de nombreux espoirs. Il faut que les écrans s’ouvrent, que les planches fleurissent d’un parfum pluriel, synonyme de renouveau, à la fois de générations et de castings. Montréal est belle par sa palette de couleur, le Québec par son éternel accueil. Il est temps de le voir à l’écran, dans la réalité, et non plus seulement en rêve. D’ailleurs, à la question du journaliste de Qui fait quoi qui lui demande ce qui la fait rêver, Sophie Prégent répond : « le fait de pouvoir changer les choses ». Tous les acteurs et actrices de la diversité ont hâte que ses rêves se réalisent… DAM aussi !

Autres nouvelles

Effectuez une recherche et appuyez sur Entrer