Stéphanie Decourteille

BIOGRAPHIE

De ses années de formations et de ses rencontres avec des personnalités du milieu (Rudy Bryans, Anne-Marie Porras, Corinne Lanselle, Bruno Agati, Kader Attou, Manon Barbeau, Robert Lepage...) Stéphanie Decourteille définit et renouvelle inlassablement sa signature chorégraphique.
Vertiges, son premier solo dansé et son premier court-métrage de danse, lui valent la reconnaissance de ses pairs et une visibilité internationale. Sollicitée pour son langage chorégraphique singulier, fougueux et exigeant physiquement, ainsi que pour sa pédagogie rigoureuse,elle est appelée par de nombreux chorégraphes et structures culturelles pour offrir des classes de maître, des classes d’entrainement et de perfectionnement du danseur, des ateliers et des stages.
Elle multiplie notamment les interventions dans les domaines de la danse contemporaine, du cirque et de la danse urbaine. Entres autres aux Ballets Jazz de Montréal, au Ballet Preljocaj, en France et à la Cie En Dance de Rhapsody James, à New York.

Installée durant plus de dix ans à Montréal (Canada), Stéphanie enseigne aux danseurs de tous niveaux des classes quotidiennes de danse contemporaine, et initie des classes de Barre Ballet Contemporain, méthode d’entrainement du danseur née de la fusion de sa formation conjointe en ballet et en danse contemporaine.

En novembre 2015, Stéphanie donne un nouvel élan à sa carrière. Elle quitte Montréal pour la Guadeloupe (FR) et prend la direction d’un centre de danse à Basse-Terre. En Septembre 2016, sous sa direction, le MA-Mouvement Actuel, centre de formation en danse, plateforme internationale d’échanges artistiques pluridisciplinaires et espace de recherche et de création (www.centrema.com), voit le jour.

De retour au Canada depuis novembre 2017, Stéphanie poursuit sa démarche et continue d’enseigner à Montréal comme à l’étranger. En janvier 2018, en créant BIG BANG - formation intensive en danse contemporaine à Montréal, Stéphanie Decourteille développe une formation courte et intensive en danse contemporaine accueillant deux cohortes d'artistes par année. Au plus proche des artistes, Stéphanie déploie un programme unique et rigoureux renforçant les acquis corporels et expressifs de chacun.

DÉMARCHE ARTISTIQUE

Stéphanie s’amuse du contraste. En rien elle ne renie ses racines. Au contraire, avec une formation solide de ballet classique, de danse contemporaine, de danse modern-jazz et influencée par ses expériences en hip-hop, Stéphanie joue avec les différentes technicités de corps et s’alimente des acquis du danseur.

En mouvement constant, infime, même à l’arrêt, les corps chez Stéphanie Decourteille explorent l’opposition. Entre tension et contre-tension, entre étirement et compression, la dynamique de mêler et démêler les chemins corporels est omniprésente. Pour elle, chaque interprète possède un centre de gravité situé autour du nombril. À partir de cela, la jeune chorégraphe va chercher à le déplacer constamment dans tout le corps pour découvrir de nouvelles sensations, de nouvelles gestuelles et des textures de mouvements encore inexplorées.

Stéphanie Decourteille recherche par la complexité de sa démarche, une apparente facilité d’exécution. Aller à l’encontre du corps quotidien et de son mouvement, jouer sur l’anti-naturel tout en ayant pour défi de rendre cette démarche naturelle,… Là sont les objectifs qui l’animent et la conduisent à signer un langage chorégraphique fait de nuances, de fluidité, de courbes et de rondeurs, de jeux sur les dynamiques et les différents axes d’alignement corporel, de travail de relation intense au sol et de transfert de poids, d’abandon et de lâcher-prise malgré une tenue et un maintien de l’axe vertical du corps, de dissociation des différents segments du corps tout en conservant un souffle perpétuel, ou encore et enfin, de changement rapide entre une dynamique aérienne et une dynamique terrienne… Elle avouera même aimer que le spectateur ait la sensation que la gestuelle soit en perpétuelle progression, malgré l’inévitable travail exigeant et minutieux pré-requis, nécessitant de la part de l’interprète une endurance et une technicité indéniables.

Pour affiner son dessin chorégraphique, Stéphanie éprouve en permanence le besoin de pousser le corps à son extrême et même de rajouter des facteurs extérieurs qui vont venir altérer les réactions du corps et ainsi influencer la création de la gestuelle. En constante mutation et redéfinition, sa gestuelle ne sera alors jamais figée, et rarement à court d’inspiration.

Dans son solo Vertiges, par exemple, Stéphanie fait d’une corde son alliée de scène. Jouant avec elle, la faisant à la fois ennemie et meilleure amie, l’interprète et chorégraphe approfondit perpétuellement le travail sur le déséquilibre, sur notre relation d’humain à la gravité, sur la gestion de l’espace avec la contrainte d’un accessoire, sur la définition d’une interprétation à la fois sensible et fougueuse, fragile et puissante. Aller au-delà du corps, tester les limites de nos capacités corporelles, soutenir et consolider la force mentale et la force physique humaines, là sont les quêtes de Stéphanie. Selon elle, c’est dans l’abus de contraintes et la recherche de multiples sensations, que la pureté tant désirée par elle peut émaner, avoir toute sa place, tout son sens.

DISCIPLINES

Danse

COMPÉTENCES

Danse contemporaine, Floorwork, ballet, Ballet contemporain, néo-classique

LANGUES PARLÉES

Français

RÉSEAUX SOCIAUX


Effectuez une recherche et appuyez sur Entrer