AGA 2020-2021

DISCOURS DE LA PRÉSIDENTE PAR INTÉRIM

FAITS SAILLANTS 2020-2021

 

PRÉSENTATION

Pour celles et ceux qui ne me connaissent pas, je suis Valérie Bellencontre et j’ai été nommée vice-présidente du conseil d’administration l’an dernier. Lors du départ du président en août dernier et à la demande du conseil, j’ai accepté de prendre le rôle de présidente par intérim jusqu’à notre AGA d’aujourd’hui.

 

CARREFOUR DES MEMBRES NOVEMBRE 2021

Je commencerai par revenir sur le Carrefour des membres organisé en novembre dernier. Cet événement a été créé parce que nous souhaitions vous entendre et maintenir le lien avec vous et vos préoccupations. Plusieurs commentaires et questions nous ont été adressés concernant la dernière année et je souhaite tenter d’y répondre aujourd’hui, dans un esprit de transparence sur les événements passés, et pour vous faire part de la situation actuelle de DAM.

 

LES FAITS DEPUIS UN AN

Pour préserver tous les partis et individus dans leur intégrité et leur réputation, j’éviterai de citer des noms.

Avant de me lancer dans le vif du sujet, je souhaite nous rappeler que tout individu juge les événements à travers différents filtres : ses opinions, ses croyances, ses émotions, ses engagements politiques ou sociaux, sa volonté de faire le bien, ses relations interpersonnelles, etc.

Après la lecture des différents procès-verbaux des assemblées régulières des CA passés, les rapports et les notes des réunions d’équipe, de même que les courriels mis à notre disposition, il apparaît clairement que peu de faits rapportés sont objectifs et permettent de savoir ce qui s’est réellement passé à DAM. Ce que nous savons, c’est que des conflits à l’interne ont eu lieu.

Par conséquent et pour ne pas laisser place à l’interprétation, le conseil d’administration a choisi de ne pas prendre parti, et de ne pas juger les événements passés. Nous nous concentrons depuis le début de notre mandat sur la mission de DAM, et continuerons de le faire. Ainsi, nous ne cherchons pas à trouver ou prouver la faute, en pointant qui que ce soit du doigt, parce que notre mission en tant que conseil d’administration est d’assurer la pérennité de l’organisme.

Je vais donc essayer ici de décrire les faits et leurs conséquences de la manière la plus objective possible. Je vous ferai également part des leçons que nous en avons tirées et des actions que nous mettons en place pour améliorer le fonctionnement de l’organisme.

 

LES FAITS

Depuis quelques années, il y a eu, au sein de DAM, plusieurs difficultés sous-jacentes entre l’ancienne direction générale et les CA précédents. Ces divergences ont créé des malaises chez les deux partis, et n’ont pas été résolus.

En 2020, des conflits au sein de l’équipe de DAM ont également éclaté. Des plaintes ont été déposées au CA, et une enquête a été ouverte ; le contenu de ces plaintes est de nature confidentielle.

Face aux malaises grandissants, la direction générale en place a fait part de sa volonté de quitter progressivement son poste lors d’une réunion d’équipe avec les employé·e·s à l’été 2020. Comme vous le savez sûrement, le CA en place à l’époque a pris la décision de devancer son départ en le congédiant en novembre de cette même année. Pour les raisons de « filtres » évoqués plus haut, le CA ne commentera pas cet événement.

Une direction générale par intérim a été mise en place par l’ancien CA – en septembre 2020.

Lors de l’AGA de janvier 2021, des membres inquiet·e·s ont questionné à la fois les événements et les actions du CA. Et le conseil d’administration a été renouvelé dans sa quasi-intégralité lors d’un vote.

Pour clarifier davantage l’état de DAM aujourd’hui, voici un résumé des faits en date de début février 2021 :

  • L’administratrice encore présente de l’ancien CA a donné sa démission après nous avoir transféré les documents et informations lors de notre première séance au conseil ;

(Je tiens à préciser que, lors de l’année écoulée, l’ancienne présidente du Conseil a toujours répondu à mes appels et questions et je l’en remercie sincèrement).

  • À cette même période, soit en février dernier, quatre employé·e·s sur huit, dont la direction générale par intérim, se sont absenté·e·s de leur poste.
  • Face à cette situation d’absence, la charge de travail reposait donc entièrement sur les épaules de seulement quatre employé·e·s dont trois en poste depuis moins de trois mois.
  • Avant même notre première séance de conseil d’administration, ces quatre employé·e·s nous ont envoyé un courriel collectif empreint de désespoir nous demandant de stopper toutes les activités de DAM.
  • Pour répondre à leur demande, nous avons pris la décision (dont vous avez eu connaissance par l’infolettre) de mettre en pause certaines activités, et de nous concentrer sur le recrutement d’une direction générale qui pourrait rebâtir une équipe forte.
  • Pendant ce temps, le CA nouvellement en place, gérait du mieux qu’il pouvait l’opérationnel avec l’équipe en poste, tout en essayant de recruter une nouvelle DG. Il était important pour nous de trouver la bonne personne, et non d’engager quelqu’un au plus vite. Combiné avec les nombreux départs de direction générale en culture depuis le début de la pandémie, le recrutement fut en effet long.
  • Malheureusement, l’absence des employé·e·s s’est prolongée sur plusieurs mois, jusqu’à leur démission au printemps 2021, ce qui a empêché la reprise des activités.
  • Les quatre employé·e·s toujours en poste ont essayé d’assurer un minimum de service pendant ce laps de temps, mais ils/elles ont fini à leur tour par s’épuiser, et certain·e·s (deux employé·e·s ) ont préféré quitter DAM.
  • En parallèle à ces efforts, DAM a reçu six plaintes déposées aux Normes du Travail, liées à l’année 2020 et à l’AGA de janvier 2021. Je n’entrerai pas dans les détails, car cela est confidentiel.
  • Depuis la réception des plaintes, je gère ce dossier avec une avocate mandatée par nos assurances. J’ai écouté avec respect et bienveillance les personnes plaignantes et l’expression de leurs souffrances.
  • À l’heure actuelle, quatre de ces plaintes n’ont pas encore été résolues. La résolution de ces plaintes pourrait avoir un impact financier considérable sur DAM. Mais nous considérons que l’organisme a géré et continue de gérer ces dossiers importants comme il se doit au regard de la loi.

Pour en revenir à la chronologie des événements :

  • Face à cette énorme charge de travail pour le conseil d’administration, plusieurs administrateur·trice·s ont décidé de quitter au cours de l’année. Nous avons donc coopté trois administratrices (Nika, Carine et Emilia) pour nous aider dans notre mission, et avons fait appel à deux consultant·e·s pour nous guider – la situation l’exigeait. Jane Needles et Peter Fabridge ont été des piliers et ressources inestimables dès leur arrivée en mai, et je les en remercie du plus profond de mon cœur.
  • Au mois de juin, il ne restait donc que deux employé·e·s en poste. Pour repartir les activités, des embauches ont été faites, mais n’ont pas été concluantes. Et enfin, nos efforts de recrutement d’une direction générale ont porté leurs fruits : nous avons enfin eu la joie d’accueillir Tau S. Bui en juillet dernier. Dès son entrée en poste, le CA et notre nouvelle directrice générale ont collaboré pour les transferts de dossiers, mais surtout rattraper tous les projets qui ont été repoussés, mis en pause, ou pelletés en avant depuis février– ainsi que la préparation de cette AGA et tout ce que cela implique.
  • En plus, à la fin de l’été 2021, quelque six semaines après son arrivée, les deux employé·e·s restant·e·s ont quitté pour poursuivre d’autres rêves. Tau a quand même su reconstruire une équipe malgré les difficultés d’embauche dans le milieu, et rebâtir les fondements de DAM.

Avec ceci, j’espère que vous comprenez un peu mieux les raisons qui expliquent les services quasi-inexistants de l’année écoulée. Merci encore de votre patience. Je sais que cela peut être long pour l’ensemble des membres de ne pas avoir les services comme vous le souhaiteriez, mais vous pourrez voir dans la présentation du rapport d’activité que nous vous ferons, les quelques activités qui ont cependant été accomplies en 2020-2021.

 

LEÇONS TIRÉES ET ACTIONS PRISES

Les événements de l’année 2020-2021 ont décidément perturbé DAM, et ont mis en lumière plusieurs points d’amélioration nécessaires :

  • une meilleure transparence entre les partis (CA, équipe, membres) ;
  • une meilleure structure opérationnelle ;
  • un meilleur financement ;
  • et non pas le moindre, une meilleure protection de nos employé·e·s. Pour cela, l’écoute, les échanges et la médiation sont des outils que nous considérons à privilégier.

Nous avons aussi constaté qu’une gouvernance plus serrée au sein du conseil d’administration était nécessaire.

À cet effet, nous avons dernièrement travaillé avec le CA et la direction générale à la révision de toutes les politiques internes de DAM :

  • Politique de travail ;
  • Politique anti-harcèlement avec son guide d’accompagnement ;
  • Politique Équité et Inclusion ;
  • Code d’éthique et de déontologie des administrateurs ;
  • Ainsi que les Statuts et Règlements que nous verrons tout à l’heure.

Ce travail a pour but de donner un cadre favorable à une bonne gestion à l’interne, et la mise en place de modalités claires pour une résolution équitable et apaisée en cas de conflit. Chacun·e est concerné·e par ces aspects, que ce soit l’équipe, la direction, le conseil d’administration ou les membres.

Nous espérons ainsi établir sur le long terme une ambiance saine de travail, où le respect et le dialogue seront nos guides.

Quant à la structure opérationnelle de DAM, d’autres constats ont été observés, autant par le CA que par la direction générale, mais je laisserai Tau vous en parler après la pause.

 

CONSTATS ET ACTIONS À MENER

En ce qui concerne cette Assemblée, j’aimerais mettre de l’avant quelques constats qui nécessitent une attention particulière dans les mois et années à venir, afin d’assurer le bon fonctionnement de DAM :

D’abord, le CA joue un rôle primordial pour l’organisme, et le transfert de connaissances et la continuité doivent être assurés pour un avenir meilleur. Je comprends les raisons qui vous ont poussé à souhaiter renouveler le CA entièrement l’an dernier. J’attire cependant votre attention sur le fait qu’un roulement d’administrateur·trice·s n’aide pas DAM à évoluer ; il est préférable d’envisager qu’ils/elles restent en poste pour un minimum de 3 à 5 ans afin d’assurer la mise en place d’actions concrètes et pérennes.

J’envisage par ailleurs de travailler, pour la prochaine année, à la formation des administrateur·trice·s du CA, notamment sur des notions telles que les besoins des artistes, les enjeux de diversité et d’inclusion, et bien entendu, la gouvernance.

D’autre part, il est à noter qu’il existe un épuisement professionnel dans le milieu culturel, certes chez les artistes mais aussi et encore plus peut-être chez les travailleur·euse·s culturel·le·s. Les burn-out et départs sont monnaie courante dans notre secteur, et il y a une difficulté à recruter des employé·e·s qualifié·e·s, et nous devons nous questionner là-dessus et nous repositionner. Les salaires, les surcharges de travail, le travail en silo et le mode de subventionnement au projet doivent être réinterrogés, et nous devons y porter une attention particulière pour préserver nos équipes.

Enfin, je ne pourrais pas conclure sans parler de la crise sanitaire qui nous frappe encore. La pandémie a été un vecteur d’isolement et d’accentuation des frustrations extrêmement violent pour tou·te·s. Pour contrecarrer ses effets, il nous semble nécessaire de mettre en place des modèles de travail différents, basés sur le dialogue, la solidarité et la bienveillance.

Il va sans dire que DAM n’existerait pas sans ses membres, merci à vous. Et nous ne pouvons le reconstruire sans vous. Je vous appelle aujourd’hui à participer de manière active à la vie de notre organisme, à répondre aux sondages de l’équipe, aux événements tels que celui-ci ou aux différents Carrefours des membres qui auront lieu les prochains mois, car c’est avec vos idées, vos besoins, vos voix que DAM va se renouveler et vous apporter ce qui vous est le plus nécessaire. C’est ainsi qu’il sera à votre image ! Alors je compte sur vous…

 

REMERCIEMENTS

Pour terminer, j’aimerais faire quelques remerciements :

Merci à tou·te·s les administrateur·trice·s qui ont travaillé pour DAM cette année, celles et ceux qui ont quitté, et celles et ceux qui sont encore là. Vous avez donné votre temps et votre engagement bien au-delà du rôle habituel d’un·e administrateur·trice et je salue votre courage et votre persévérance. Merci pour ce travail immense qui nous a aidé à garder le cap !

Je tiens à remercier toutes les équipes passées, la direction générale, les employé·e·s qui se sont succédés, et les différents conseils d’administration. Ils/elles ont œuvré pour que DAM rayonne et qu’une place soit donnée aux artistes dit·e·s de la diversité. Il y aura toujours des divergences d’opinions, c’est ce qui fait la démocratie, et c’est aussi ce qui fait avancer le monde. Ce qui est primordial, c’est que ces divergences d’opinions soient toujours écoutées, respectées et que chaque personne soit traitée avec bienveillance afin que nous travaillons tou·te·s ensemble vers la mission de notre organisme, et non dans le conflit ou la polarisation… et c’est ce défi que nous nous devons de relever.

Un message particulier également pour un employé que vous avez vu partir puis revenir à DAM : peu de gens le savent, mais Simon Paradis a porté énormément sur ses épaules pendant cette crise de l’organisme. Il a dû gérer des aspects hors de ses fonctions initiales, palier aux absences d’employé·e·s durant de longs mois, transmettre à répétition les informations. C’est notamment grâce à mes conversations avec lui que j’ai compris tout ce qu’était DAM, le détail de chaque pôle d’activité, les relations avec les bailleurs de fonds et les partenaires. Sans cet apport, la connaissance de ce qu’est DAM aurait pu se perdre. Nous lui devons beaucoup dans la survie de l’organisme, il est important que vous le sachiez.

Je souhaite remercier évidemment notre nouvelle directrice générale, Tau, pour son courage d’être montée à bord d’un bateau enfoui sous l’eau, et je la remercie au nom de tou·te·s pour le travail extraordinaire qu’elle fait chaque jour. Elle a été, dès son entretien, une évidence pour le CA, l’évidence qu’elle était LA personne qu’il fallait pour l’organisme. Et elle nous le prouve à chaque instant. J’espère que vous l’accueillerez avec chaleur et tout le respect qu’elle mérite. J’ai hâte que vous la découvriez au fil des prochains mois et des prochaines années !

J’aimerais également vous dire notre bonheur de voir une équipe solide se reconstituer grâce à Tau. Ils/elles se présenteront à vous tout à l’heure, mais au nom du CA, je remercie l’ensemble des nouveaux·elles employé·e·s pour leur énergie lumineuse et le courageux travail qu’ils/elles font. Je suis certaine qu’ils/elles sauront créer des liens forts avec vous et pour vous.

 

MAINTENANT

Dire que nous venons de vivre une année difficile est un euphémisme. Mais avec l’arrivée de Tau à la direction générale, il nous est enfin possible de regarder en avant, d’entrevoir un avenir heureux pour DAM. Aujourd’hui, je vous demande de nous faire confiance. Tout le monde ici, dans l’équipe administrative ou sur le CA souhaite le bien collectif, souhaite que DAM grandisse. Nous avons fourni de nombreuses heures de travail acharné parce que nous croyons profondément à la pertinence et à la mission de DAM.

Les changements que nous entrevoyons prendront du temps. Les services sont encore arrêtés, il est vrai. Mais nous sommes désormais engagé·e·s sur la bonne voie. L’équipe est encore en sous-effectifs, mais elle se construit lentement et sûrement. Tau et son équipe savent où ils/elles vont, suivons-les pour rebâtir DAM ensemble.

Enfin, j’aimerais vous dire merci. Merci d’être là. Un organisme ne peut pas survivre sans ses membres. C’est donc notre responsabilité à tou·te·s de parler positivement de DAM, afin que les artistes que vous êtes, que nous sommes, puissent retrouver la place qu’ils/elles méritent dans la société. Ensemble, faisons rayonner DAM comme il se doit.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter !

Merci beaucoup !

Valérie Bellencontre
Président du CA
[email protected]

Effectuez une recherche et appuyez sur Entrer