Principes directeurs

Valeurs de DAM

ÉQUITÉ

INCLUSION

RECONNAISSANCE

SOLIDARITÉ

Reconnaissance territoriale

DAM est établi à Tio’tia:ke, territoire ancestral des Kanien’keha:ka (Mohawks), ayant longtemps servi de lieu de rassemblement et d’échange entre les nations.

Que nous soyons immigrant-e-s, descendant-e-s de personnes arrivées de force ou descendant-e-s de colonisateurs, il en va de notre responsabilité collective de se souvenir que nous sommes ici parce que des territoires appartenant aux Premières Nations ont été colonisés.

DAM se donne le devoir d’interroger de façon critique l’histoire coloniale canadienne et ses implications actuelles, telles que la Loi sur les Indiens et la place qu’occupent, dans la société comme dans le milieu des arts et de la culture, les enjeux autochtones.

Engagement envers les artistes de toutes origines

DAM a été fondé par des artistes, suite au constat accablant d’un manque de représentation de la diversité ethnoculturelle de Montréal, déjà en 2004. L’organisme a ainsi déployé sa mission et ses services avant tout pour accroître la présence et la reconnaissance des artistes dit-e-s de la diversité*, lesquel-le-s désignent les personnes qui s’identifient à une minorité visible, les personnes racisées et les personnes immigrantes.

Ainsi, plusieurs des programmes et initiatives de DAM sont exclusivement dédiés à ces artistes, qui rencontrent des obstacles systémiques à leur pleine reconnaissance dans le milieu artistique et culturel.

Depuis ses débuts, DAM accueille les artistes de toutes origines parmi sa communauté de membres. Sa communauté de membres compte environ 110 pays d’origine différents.

 

*Artistes dit-e-s de la diversité

Cet ajout de l’adjectif « dit » permet d’introduire une distance et un questionnement critique vis-à-vis d’une catégorie homogénéisante et stigmatisante. L’emploi de cette expression, bien qu’imparfaite, reste uniquement opératoire, servant des fins de déconstruction ou de rétablissement d’iniquités à l’endroit des personnes et groupes désignés. Cette désignation s’avère utile, d’une part pour mettre au jour les processus d’assignation identitaire et les dynamiques de pouvoir à l’œuvre dans une société où perdure le racisme systémique, d’autre part pour mettre en œuvre des mesures d’action positive ciblées. Notons que cette catégorisation appelle une approche différenciée en ce qui a trait aux difficultés spécifiques vécues par chaque groupe, ainsi qu’aux stratégies à mettre en œuvre pour les résorber.

Intersectionnalité

Dans une perspective intersectionnelle, et bien que sa mission se limite à la dimension ethnoculturelle, DAM reconnaît que le processus d’équité passe nécessairement par la prise en compte de tous les aspects qui constituent l’identité d’une personne (classe, genre, handicap, âge, origine ethnoculturelle, orientation sexuelle, etc.).

Reconnaissant l’existence de la discrimination basée sur le genre et la prépondérance de la forme masculine dans la langue française, DAM s’est doté d’un guide de rédaction non-sexiste pour les communications publiques de l’organisme. DAM est attentif à toute forme d’assignation de genre ou de stéréotype de genre et travaille à leur élimination sur les lieux de travail et dans les relations avec des tiers.

DAM reconnait que les personnes vivant avec un handicap, physique ou mental, vivent des obstacles systémiques dans une société capacitiste, pensée et organisée pour des personnes considérées comme « valides ».

DAM porte une attention particulière à l’accessibilité de ses activités et événements aux personnes vivant avec un handicap physique ou mental.

Nos bureaux sont situés dans un édifice adapté aux personnes se déplaçant en fauteuil roulant. Pour nos activités tenues à l’extérieur de nos locaux, nous privilégions des salles qui sont également accessibles et communiquons les informations relatives à cet accès.

Langues

Le contexte dans lequel s’inscrit DAM implique près de 40 langues différentes parlées par sa communauté de membres. Depuis sa création, DAM évolue et travaille dans un environnement majoritairement francophone. En 2018-2019, 90% de nos membres étaient francophones.

La majorité des communications, des services et des activités sont offerts en français. Les artistes qui s’expriment en anglais sont les bienvenu-e-s en tout temps. Les accompagnements ou encore le programme de mentorat peuvent se dérouler en anglais. Nous nous efforçons d’offrir un site web le plus bilingue possible.

Au bureau, nous parlons l’anglais, l’arabe, le créole, l’espagnol, le français, l’italien et le portugais.

Politiques et balises internes

  • Politique d’inclusion et d’équité
  • Politique de prévention du harcèlement psychologique, sexuel ou discriminatoire

Affiliations

DAM est membre de plusieurs organisations ou comités :

  • Forum jeunesse de l’île de Montréal
  • Culture Montréal
  • Table de concertation contre le racisme systémique (TCRS)
  • Groupe de travail « Diversité dans les dramatiques » (Radio-Canada)
  • Comité « Théâtre et diversité culturelle » (Conseil québécois du théâtre)

 

Les actions de DAM s’inscrivent dans la continuité des objectifs de la Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine, proclamée par l’Assemblée générale des Nations Unies en 2015.

Effectuez une recherche et appuyez sur Entrer