Rhodnie Désir

Danse africaine contemporaine | Danse | Site

"En s’immobilisant, on crée une onde puissante; on réussit à mieux percevoir la grandeur du mouvement que l’autre tente de nous partager, telle une vibration sur la mer." - R.Désir

Diplo?me?e de ses e?tudes en danse classique a? l?e?cole secondaire Pierre-Laporte, cette artiste suit divers stages au Canada et aux États-Unis.

Elle co?toie des mai?tres et pionniers tels que Zab Maboungou, Odette Lalonde Brydon Page et Oumar N?Diaye, qui la forment et la me?nent vers sa spe?cialisation d?aujourd?hui : la danse africaine contemporaine. A? ce jour, elle approfondit son style via le PEFAPDA (Programme d’entrainement et de formation artistique  et professionnel en danse africaine) chez Compagnie Danse Nyata Nyata et a? travers divers stages professionnels (Seydou Boro, Lena Blou, Peniel Guerrier, Zelma Badu-Younge, etc).

Co?te? percussion, Rhodnie Désir s?initie et se perfectionne au djembe? et doumdoum gra?ce a? Mohamed N?Diaye, Me?lissa Lavergne et Hans Longpre?. En 2006, De?sir joint pour trois ans la troupe Kammbeon et de 2009 a? 2012, elle fut danseuse attitre?e et percussionniste de la troupe BÉLÉBÉLÉ (dir. musicale : Me?lissa Lavergne). Cette artiste a partage? la sce?ne d?Ange?lique Kidjo, de Marco Calliari, du Festival International de percussions de Longueuil, du Festival Montre?al en Lumie?res … pour en nommer que quelques uns.

Bachelie?re en communications-marketing, De?sir a oeuvre? et collabore? dans l?industrie culturelle de Montre?al tel que pour l?E?quipe Spectra et Les Grands Ballets Canadiens de Montre?al. En 2008, Rhodnie De?sir fonde sa compagnie (DE?ZAM), afin de se vouer pleinement a? la cre?ation multidisciplinaire pour la jeunesse partout au Québec.

Depuis 2009, De?sir a nourrit son répertoire de quatre œuvres additionnelles, soit Vi? (2009) ; E??TA (2011), Vi?[REC] (2012) et BOW’T (2013). Cette femme d?affaires culturelles ayant pour philosophie que «The sky isn?t even the limit», ne cesse de re?colter les prix et bourses, dont la bourse Vivacite? Montre?al du CALQ (2011 et 2012), l?appui du Cirque du Soleil (2011) et le Soutien a? l?Accompagnement et au Mentorat du MAI pour sa pie?ce Vi?[REC], lui permettant de l’approfondir et de s?entourer de mentors.

La sce?ne, espace sacre?, lui permet de faire le pont entre l?actuel et l?ante?rieur; et c?est d?ailleurs pourquoi certains font appel a? son œil de conseille?re en mouvement, tel qu?il en fut pour le projet inusite?, Chants de Deuil, Chant de vie (2012), alliant sur sce?ne les troupes de femmes (Rwandaise et autochtones du Canada); de me?me que pour le groupe de musique Mark Be?rube? and the Patriotic Few et l’artiste Georges Azzi.

De septembre 2012 à mars 2013, elle occupera l’amphithéâtre du GESÙ afin de créer sa nouvelle pièce solo BOW?T, qui se veut un miroir entre l’humain qui fut enchainé et déporté contre son gré et celui qui a volontairement choisi de plier bagages; mais qui gardent toujours dans leur espace secret, l’ancrage à cette terre du passé. Engagée pour et avec son milieu, elle siège et agit sur le conseil d’administration du Regroupement Québécois de la Danse (RQD) à titre d’administratrice depuis 2012.