Ralph Auguste Maingrette

Ma démarche est née de la nécessité de questionner mon identité à la fois haïtienne et québécoise. J’ai traversé ma mémoire morcelée à travers mon art. Je concrétise une expression consciente et inconsciente des croyances de mon passé ancestral et rebâtis mon identité à travers les matériaux que j’utilise. J’ai retrouvé les chemins de ma mémoire afin de remonter aux temps pour sculpter mon identité.

Mon travail artistique consiste à créer des assemblages de sculptures, des installations s’inspirant des croyances de mon passé ancestral et de la richesse de ma double culture à partir d'objets du quotidien. C'est aussi une démarche écologique puisque l'idée est de proposer une deuxième vie ou de multiplier les fonctions des objets de grande consommation par le biais du détournement.

On retrouve dans les matériaux le bois, le métal et le verre et je recoure à une sorte de bricolage et d’assemblage : c’était l’une des nombreuses méthodes utilisées dans le passé : un syncrétisme entre traditions anciennes et pratiques culturelles et croyances étrangères, donnant lieu à une nouvelle iconographie et de nouvelles façons d’être et d’agir.

A travers mon art, je tente de restituer les tranches de ma mémoire dispersées dans le temps et l’espace. Pièce après pièce, je tente de reconstituer le puzzle du passé que je m’approprie pour mieux comprendre le présent et construire l’avenir. La dimension culturelle joue un rôle important comme moteur de la reconstruction de la mémoire, elle est également un élément de résistance face á la globalisation.

 

10 années de pratique artistique au Canada