Myriame El-Yamani

Conte, littérature jeunesse, arts de la scène | Littérature , Autre , Autre | Site | CV
<p><strong>Pourquoi conter et écrire des histoires dans ce monde qui va trop vite et où les gens n’ont plus le temps de ne rien faire ou de laisser faire ? </strong></p> <p>Alors que la vie nous happe dans un cercle sans fin de projets, que les images ont remplacé les mots, en les vidant de leur sens et de leur substance, que la communication entre les Terriens devient de plus en plus virtuelle, l’artiste conteur a le privilège de suspendre le temps pour nous amener dans un autre monde.</p> <p><strong>Parce que conter est un art.</strong> Celui de la relation et l'envie de partager nos désirs, nos rêves, nos histoires.</p> <p><strong>Parce que conter est un baume sur nos âmes meurtries, déboussolées et appauvries.</strong></p> <p><strong>Parce que conter exige du temps pour retracer la mémoire d’un peuple, d’un pays, de l’humanité</strong>…</p> <p><strong>Parce que conter est une danse où les mots se mettent en bouche pour redonner sens à nos questionnements.</strong></p> <p><strong>Parce que conter est une musique qui sonne à nos oreilles comme une mélodie envoûtante et parfois une symphonie. </strong></p> <p>Une fois il était, une fois il n’était pas, Ni dans ce pays ici, ni dans ce pays là-bas…</p> <p>La parole est au centre de l’histoire à raconter et je me considère comme une passeuse d’histoires, une communicatrice hors-la-norme. C'est parce que j’ai eu envie de communiquer cette parole vraie, au delà des mensonges qui nous entourent, des hypocrisies qui nous blessent et des catastrophes qui nous guettent, que je suis devenue conteuse.</p> <p><strong>L’imaginaire que la parole conteuse déploie, la force qu’elle contient, la spiritualité qu’elle apporte, l’engagement social et politique qu’elle propose semblent apaiser le coeur et l’âme des gens qui l’écoutent.</strong></p>

Myriame Martineau est, depuis juillet 2013, professeure-chercheure-créatrice au département de sociologie de l'UQAM. Ses champs d'intérêt sont l'oralité, les médias, l'interculturalité, la culture populaire, les rapports de sexe et les rapports ethniques. Elle donne chaque automne un cours : Voix, Parole(s), oralité : Labo-atelier sur le conte au niveau du baccalauréat.

Plus connue sous son nom d'artiste (Myriame El Yamani), elle a commencé à conter des histoires du monde avec l’équipe qui a fondé le Sergent recruteur à Montréal, en 1998. Depuis ce temps-là, son chemin de parole l’a amené à parcourir les Amériques, l’Europe et l’Afrique.

Elle raconte des contes autour du monde où se déploient le désert, la mer, les nomades, la parole des femmes, le plaisir, l’érotisme des sens et aussi la joie de vivre. Elle s'accompagne souvent de quelques instruments de musique (piano à pouces, tamböa, cuillères, bâton de pluie, etc.) pour agrémenter la poésie des mots qu’elle dévoile et qui l’enchante. Et parfois, elle se laisse aller à fredonner quelques airs…

Elle aime aussi partager son métier de conteuse avec d’autres artistes (musique; art contemporain et conceptuel; sculpture).

Elle offre aussi des ateliers d'initiation et de perfectionnement au conte pour adultes, ainsi que du compagnonnage. Elle aime beaucoup partager son regard sur le monde avec des conférences contées pour le public adulte.

Dernier spectacle : La marchande de mots. Diffusion 2016 : Les dimanches du conte, la Tohu, Café Cherrier, Montréal (Québec); Manoir de la cathédrale, Saint-Boniface (Manitoba). Diffusion 2017 : Salon littéraire chez Delphine, Montréal (Québec); Casa da historia, Sao Paulo (Brésil); CRAAM (Centre de ressources des arts actuels à Madagascar, Antananarivo (Madgascar); Villa Europa, Institut français, Saarbrücken (Allemagne)

Dernier conte publié : Le chant du huard (CD), dans Nuits du conte à Montréal, ed. Oui-dire, Paris, 2012

Formation :

- Diplômée (Ph.D) en information et communication de l'Université de Paris IV-Sorbonne (1991)
- Ateliers de maître avec des conteurs expérimentés (Jacques Pasquet, Jocelyn Bérubé, Jihad Darwiche, Henri Gougaud) de 2002 à 2007

- Direction d'artistes (Frédéric Faye), 2009, 2010, 2015-2016.