Margotella

<p>Biographie</p> <p>Margotella est née a Rigaud, Qc en 1955, troisième d’une famille de 5 et issue d’une famille qui abritait une artiste célèbre en France pour ses nus au pastel: Lise Lajoie.  Les toiles de cette tante artiste du début du siècle  ornaient les murs de sa résidence et furent sa première école d’art visuel.  Margotella était fascinée par les techniques, couleurs et formes de celles-ci et passait des heures à les contempler quand elle n’était pas dans le bois en train de grimper des arbres et decouvrir la nature. A 12 ans, Margotella qui était tres differente de ses freres et sœurs dit a son père de lui dire la verite et qu’elle était capable d’assumer qu’elle était adoptee!  Celui-ci sourit et lui repond : «  Tu n’est pas adoptee!! La raison pour laquelle tu es differente c’est que tu as du sang autochtone de mon arriere Grand-Tante qui fuit la reserve d’Oka et qui fut une legende a Granville ou elle était proprietaire d’un hotel avec son epoux. Prie que son sang coure dans tes veines!!! »  Ce fut la seule chose positive que le père de Margotella lui dit…</p> <p> </p> <p>Adulte, Margotella tourna son amour pour l’art vers le dessin de mode et ceci la transporta jusqu’en Bolivie ou elle œuvra auprès des artisans de Bolivie pendant près de 10 ans en production de tricot artisanaux de haute gamme.  La spontanéité d’expression et l’originalité des motifs ethniques firent ressortir le coté autochtone que Margotella portait dans ses veines et en 1995 après la naissance de sa fille Bianca et sixième enfant, elle décida d’entrer aux Beaux Arts de La Paz, une académie rigide et exigeante.</p> <p> </p> <p>Depuis 2003 Margotella s’est dédiée a explorer et découvrir son identité artistique et ce faisant elle a créé 6 techniques propres a elle, toutes basées sur une notion de recyclage et transformation propre a la Terre Mère Pachamama.  Elle réalise du 3-D avec des moules féminins et masques de PVC, du Graff Tag sur des toiles anonymes repêchées dans des bacs de recyclage ou ventes de sous sol d’église, puis son Huile sur Plywood Brut ou elle intègre le grain du bois dans sa composition qui donne naissance a des anatomies, surréalisme et/ou paysages  pour en finir avec son Freestyle ou elle se laisse complètement aller a son langage de formes et couleurs réalisé sur canevas et/ou accessoires et objets recyclés et le Post-Her  une forme de Pop Art réalise sur des posters recycles d’icones tels Marilyn Monroe, James Dean, Jim Morrison, Elizabeth Taylor et le Artwear : Art sur Vêtements et Accessoires seule ou en collaboration avec une amie artiste Suma.  Leur collection est en exposition permanente à la légendaire friperie montréalaise Eva B et à la boutique Scandale sur le blvd St-Laurent a Montréal aussi</p> <p> </p> <p>En plus d’avoir réalisé plus d’une soixantaine de vernissages solos et collectifs et participé a un nombre impressionnant d’événements artistiques depuis 8 ans, Margotella dirige aussi des ateliers et donne des conférences pour partager sa passion avec les autres.  En 2007, elle a réalisé 18 murales interactives a Montréal et en Mai 2009 une exposition solo majeure au Centre Culturel Pauline Julien de Trois Rivières.  Elle est aussi connue comme La Reine Margot lors des événements Peinture en Direct des Foufounes Électriques. Margotella travaille aussi en ce moment sur l’élaboration d’un projet artistique écologique en collaboration avec ECOAN et Art Thérapie Sans Frontière MUEVE au Pérou et elle vient de créer le mouvement AMMA qui aide les musiciens et les artistes a pouvoir vivre de leur art!</p> <p> </p> <p>Margotella est affiliée aux associations artistiques suivantes : CAQ, ART CLUB, GFAE, AAVNM, CAPSQC et TRACES MULTIPLES ainsi que Membre du Directoire de Carrefour Jeunesse d’Ahuntsic</p>