Fabrice Koffy

Poésie urbaine; Poète et slameur | Littérature , Arts Médiatiques , Arts Médiatiques | Site | CV

Originaire de Côte d’Ivoire où il a grandit, Fabrice écrit de temps en temps durant sont adolescence - d’abord un chagrin d’amour et puis l’appel d’un instant... « Je n’étais pas bon à l’écrit en français, même la langue ne m’allumait pas. J’adorais le sport mais de là d’ou je viens s’assurer un futur passe par la réussite scolaire... Je n’ai même jamais rêvé être artiste » Fabrice Koffy Originaire de Côte d’Ivoire où il a grandit, Fabrice écrit de temps en temps durant sont adolescence - d’abord un chagrin d’amour et puis l’appel d’un instant...- « Je n’étais pas bon à l’écrit en français, même la langue ne m’allumait pas. J’adorais le sport mais de là d’ou je viens s’assurer un futur passe par la réussite scolaire... Je n’ai même jamais rêvé être artiste » - Il s’établit à Montréal en 1998 afin de poursuivre ses études universitaires. C’est ici qu’il commence à s’exprimer en tant qu’artiste, un heureux hasard, suite à un long, long questionnement sur qui il voulait être? En 2004, il rejoint le Kalmunity Vibe Collective (collectif de vocalistes et de musiciens de divers horizons se produisant en spectacle sous la forme d’improvisation, tous les mardis depuis 2003). Le collectif lui a permis de pénétrer le milieu musical montréalais, premières collaborations - sur les albums de Maytiss, de Rachelle Dame Soul, de Latson....- apparitions à plusieurs événements comme invité (notamment aux Francofolies de Montréal en 2006, 2007 et 2009 ainsi qu’au Festival international de Jazz de Montréal en 2007 et 2009). ....Entre temps, dans les mouvements de la vie de tous les jours - questionnements, attentes, bien-être - Fabrice eu le besoin de se définir un peu plus dans cet environnement qu’il découvrait et semblait avoir choisi… En 2006, il fait la rencontre de Guillaume Soucy, guitariste compositeur, originaire de Drummondville. Une complicité s’installe, les mots et la musique tombent amoureux ; et naissent un projet et un album auto-produit « Poesic »en 2009. L’album Poesic est sélectionné pour l’édition 2010 de vue sur la relève et des Francofolies de Montréal. C’est sur une musique acoustique jazzifiée et des textes comme un constat de ses états du monde que Fabrice se présente. La musique de Guillaume assaisonne le tout d’émotions. Cet album est finalement, pour Fabrice, le début de la réponse à la question: Qui être? Autodidacte, c’est à présent, consciemment, qu’il choisit la poésie, l’écriture. Fabrice vit sa poésie sur scène ; il s’y crée un monde et nous y emmène l’instant d’un texte, d’un spectacle. Au niveau communautaire et scolaire, Fabrice s’implique en donnant des ateliers de poésie/slam, et en participe à divers projets. « Sur ce chemin, c’est humblement que j’emprunte ces sentiers en continuant à apprendre, à me faire, à m’écrire, à me dire. Ne pas se taire. » Une poésie urbaine, personnellement universelle. Une poésie-rythme, le tout performé de façon théâtrale. On y parle de la vie, d’histoires où l’homme (l’humain) tient le rôle principal. http://www.fabricekoffy.com/