Cluca

A la suite d'études en sociologie et en anthropologie Cluca rejoint le champ artistique en octobre 2007 au sein de l’École d’Art dirigée par Jörk Kalkreuter à Hambourg (Allemagne). Ses préoccupations se tissent autour d'une pratique artistique transdisciplinaire complémentaire puisqu'elle fait le choix de la peinture, de l'écriture, de la performance et de l'installation motivée par le fait d'user des moyens les plus à même de traduire ce qu'elle a en tête. Prises ou trouvées, les photos jouent un rôle significatif dans l'approche de ses sujets. Marqueurs d'une époque, symbole d'un univers, elles sont porteuses d'une histoire, d'un état, d'un contexte qu'elle s'attache à disséquer à déconstruire, à re-traduire. Le corps et les mots sont deux acteurs fondateurs de sa démarche - donner au corps un langage et aux mots du corps. Les baigneuses sont omniprésentes, autoportraits ou photos trouvées, minis, grandeur nature ou géantes, peintes, dessinées, mises en scène, la série des baigneuses toujours réactivée figure un hier pas si lointain - corps féminin, étiré, esthétique… Le traitement par les pastels à l’huile sur papier traduit la recherche de matière de Cluca, la peau au grain coloré bleuté, la chair chair.